Edition n° 4 / 2019

aSSAINISSEMENT DES OUVRAGES DE PROTECTION

 

Chère lectrice, cher lecteur,

Dans le seul canton de Lucerne, le nombre d’ouvrages de protection dans les cours d’eau se compte en plusieurs dizaines de milliers. Il y en a même des millions dans tout  la Suisse. Ils vieillissent et, à un moment donné, ne remplissent plus la fonction de protection que nous attendons d’eux. Assainir ? Laisser tel quel ? Remplacer par d’autres systèmes ? Mais aussi : quand ? Lesquels et dans quel ordre ? Et combien ça coûte ? Ces questions seront à l’avenir de plus en plus à l’ordre du jour.

 

Dans le premier article, Eva Gertsch-Gautschi et Adrian Schertenleib exposent le point de vue de la Confédération sur cette problématique. En tant que contributeur majeur, la Confédération est particulièrement touchée par ces questions. Mais les cantons aussi prennent les devants : depuis 2 ans, Lucerne alimente son propre instrument « Gestion de la conservation » avec des données provenant de ses cours d’eau et obtient ainsi un aperçu de la nécessité, de l’état et des règles nécessaires pour l’exploitation de ses structures de protection.

Marco Achermann et Roland Stalder nous montrent le fonctionnement de cet instrument et son application. Catherine Berger et ses coauteurs nous permettent de jeter un regard au-delà des frontières : la gestion des systèmes de protection à long terme est également envisagée dans d’autres pays. Dans leur article, nous apprenons l’approche développée et suivie en Bavière. Josef Berwert-Lopes, Beat Ettlin et Sonja Zgraggen nous confrontent à des questions pratiques que se posent les personnes sur le terrain très concrètement. Ils nous emmènent dans un torrent de montagne et nous demandent si telle barrière en bois pourri, ou tel déversoir en béton déchiré doivent être remplacés de toute urgence ou seulement à l’occasion. Et comment décider cela. Des questions de ce genre se posent non seulement pour les ruisseaux de montagne, mais aussi pour les rivières du plateau. Dans son article, Simone Messner explique comment le canton de Zurich traite les ouvrages sur le déclin dans la Töss. Elle montre comment des formes d’ouvrages innovantes sont développées.

De nouveau, et ce grâce à l’engagement de contributrices et de contributeurs compétents, un bulletin captivant et riche d’enseignements a pu été créé. Il met en lumière un domaine de plus en plus important sous différents aspects et renforce notre expertise personnelle en tant que spécialiste de l’aménagement hydraulique.

 

Je vous souhaite une lecture intéressante et inspirante.

Robert Bänziger